Résolution de problème par le questionnement des Niveaux Logiques

 

Les Niveaux Logiques ont été conceptualisés et formalisés par Robert Dilts, qui s’est directement inspiré des travaux de Grégory Bateson (Niveaux d’apprentissage).

Le principe est de distinguer 6 niveaux d’information différents, permettant d’éviter de faire des confusions dans le cadre, notamment, d’une problématique donnée. En s’inscrivant dans une réflexion de résolution de problème par exemple, cette organisation des niveaux logiques peut donc être particulièrement pertinente et efficiente. Ainsi, lorsqu’on est face à une situation problématique, il convient alors d’observer le niveau logique qui correspond à la difficulté. C’est alors au(x) niveau(x) supérieur(s) qu’on travaillera pour générer un changement permettant une clé pour solutionner le problème de départ.

Quels sont ces six niveaux ?

6-Spirituel / 5-Identité /4-Croyances et Valeurs / 3-Capacités /2-Comportement /1-Environnement 

La graduation est décroissante car les niveaux logiques sont souvent formalisés sous l’aspect d’une pyramide, la base de celle-ci étant le niveau « Environnement » et le sommet le niveau « Spirituel », respectant ainsi une hiérarchie dans les niveaux. Nous commençons généralement par questionner l’environnement du problème avant de remonter dans les niveaux supérieurs.

 

Comment questionner les niveaux logiques ?

Il convient évidemment de comprendre ce à quoi chaque niveau fait référence pour les questionner de façon pertinente… La Palice n’aurait pas dit mieux ! Ensuite, les niveaux logiques peuvent-être considérés selon un point de vue orienté solution (atteinte d’un objectif) ou orienté problème (observation de l’état actuel problématique).

* Pour questionner l’environnement, il convient d’observer les lieux, les événements, l’entourage, les facteurs environnementaux qui déterminent en fait le contexte dans lequel la problématique s’inscrit. Ce niveau répond aux questions : où et quand ?

* Pour questionner le comportement il convient d’observer les actions, les attitudes mises en œuvre dans l’environnement préalablement déterminé. Ce sont les actions concrètes effectuées (indépendamment de la compétence qui ne relèvera pas de ce niveau). Ce niveau répond aux questions : quoi et quoi faire ?

* Vient ensuite le questionnement du niveau « Capacité », qui ici, viendra interroger les compétences, les savoirs, savoir-faire. On touche là à la question phare de la Programmation Neuro Linguistique puisque ce niveau va répondre à la question « Comment » ? (Comment je fais ? Comment faire ? Comment faire différemment ? Comment réaliser tel comportement dans cet environnement spécifique ?

* Le Niveau Supérieur à la Capacité est celui des croyances et valeurs. Si les croyances et valeurs sont ce qui nous « constituent », nous gouvernent, … il est possible que parfois, ces valeurs et croyances sont limitantes dans notre quotidien. Les croyances et les valeurs induisent en nous des permissions ou des interdictions, dans nos actions, qui peuvent-être liées à notre éducation, notre religion, notre culture, notre sens moral… Il peut donc être particulièrement intéressant de venir questionner ce niveau, même s’il peut sembler difficile et parfois douloureux, de bouger d’anciennes croyances ou valeurs qui s’avère limitantes dans nos actions. Pour cela, il convient de demander Pourquoi / Pour Quoi (souhaite-t-on atteindre cet objectif / A-t-on cette difficulté) ?

* Le Niveau supérieur vient interroger l’Identité. A ce niveau, il est souvent question d’interroger la question de notre « mission de vie » menant au sentiment et à la nécessité de s’épanouir et de s’accomplir (En quoi est-ce important, pour soi, de faire ceci ? Quel besoin cela satisfait-il ?) Pour répondre à la question précise de l’identité, il conviendra de demander Qui ? Qui suis-je pour vouloir atteindre cet objectif ?  Qui suis-je pour croire en tes valeurs, croyances, avec tes capacités, ton comportement dans cet environnement précis ?

* Le sens viendra compléter la réflexion dans une dimension plus globale, en s’inscrivant dans un niveau spirituel, plaçant l’individu au sein d’un système posant la question de Pour Qui ou quoi d’Autre ?

 

L’idée est donc de travailler à l’identification du niveau « problématique » pour interroger les niveaux supérieurs et ainsi apporter des changements permettant une cohérence, un alignement de ces niveaux logiques :

Par exemple (les questions ne sont pas exhaustives et sont juste des pistes d’exploitation) :

Une personne souffre de surpoids. Le surpoids est la conséquence d’une problématique pouvant se situer à de nombreux niveaux… :

Est –ce environnemental ? Où et quand manifeste-t-elle cette difficulté ? Cette souffrance peut-être ?

Est –ce comportemental ? Qu’a-t-elle fait pour être en surpoids ? Que fait –elle toujours aujourd’hui pour l’être ?

Au niveau des capacités : Comment fait-elle pour s’alimenter ? Pour perdre du poids ? (Ou pour en prendre ?)

Que se passe-t-il au niveau des valeurs – croyances ? Pourquoi / Pour Quoi souhaite –t-elle perdre du poids ? Pourquoi / Pour Quoi souffre - t –elle de ce surpoids ? …

Au niveau de l’identité, Qui est-elle pour croire qu’elle n’y arrivera pas ? ou au contraire qui est –elle pour savoir qu’elle doit tendre vers cet objectif ? Qui est-elle pour perdre du poids ?

 

Lorsque vous avez identifié le niveau qui semble vous poser problème, il convient de prendre les décisions qui s’imposent pour changer les niveaux logiques Inférieurs pour qu’ils soient à nouveau alignés avec le niveau supérieur.

Reprenons notre exemple :

La personne a identifié qu’elle prenait du poids en raison du grignotage (comportement) incessant dans le cadre de son travail (environnement). Après avoir vérifié qu’il n’y a pas de croyances ou valeurs limitantes responsables, on ira alors interroger ses capacités : Comment faire pour ne pas grignoter dans cet environnement (travail) pour atteindre mon objectif (perdre du poids) ? De quelles compétences ? Quelles Stratégies et Savoir-faire dispose la personne pour atteindre cet objectif ?

Puis, au niveau du comportement, Que doit - elle faire concrètement pour atteindre son objectif (toujours dans cet environnement précis) ?

 

J'espère avoir été claire. En cas de question, n''hésitez pas à me retrouver sur FacebookLinkedin ou en mail !

Commentaires: 0