D'une balade sensorielle....

Un dimanche matin, quelque part en Touraine, le soleil rayonne et me chauffe le dos. J’écoute de la musique et ressens une énergie qui monte en moi…. J’ai soudain une envie de bouger, marcher ou faire du vélo, profiter de cette belle matinée ensoleillée… alors c’est décidé, me voilà en route pour une balade remplie de sens … ou comment vous parler du VAKOG de la PNL.

 

Petits coups de pédales, je ressens mes muscles de jambes s’étirer et plus je pédale, mieux je me sens. Je sens les odeurs des arbres, l’air qui arrive sur mon visage est frais mais le soleil brille tant que je sens une fraicheur agréable. Je remplis mes poumons de cet oxygène et plus j’inspire, plus je me sens remplie d’un ressenti de bien être… Je ressens mon corps et son énergie, je me sens bien et pense aux kilos que j’ai perdu en me disant que deux ans avant, cette petite balade de 12 kilomètres aurait été un supplice. Je savoure le goût de la victoire.

 

J’arrive sur les bords du Cher, j’observe cette rivière calme qui a bercé mon enfance et me réjouis de la retrouver dans mon quotidien. J’ancre cette image et continue ma balade sensorielle. Quelle douceur de vivre dans ce cadre. Je perçois l’odeur de l’herbe humide et fraîche qui tranche avec le goût du café que j’ai bu avant de partir. Les bords du Cher ont été aménagés pour le parcours du Cher en vélo, c’est donc plat, facile, je change de braquet et ressens encore plus l’action des muscles de mes jambes, sans toutefois forcer… J’apprécie le calme, l’absence de voitures et des klaxons alternant les insultes qui faisaient mon quotidien Francilien… et j’écoute. J’écoute le son de la nature, des gens qui, souriants, me disent bonjour, le bruit des cyclistes qui vont bien plus vite que moi, le son des joggeurs qui foulent le bitume en bavardant, le son des corbeaux… et les ânes qui braient. Cette petite excursion matinale me remplit de joie et, en prenant une grande inspiration, je m’associe pleinement à tous ces ressentis qui résonnent comme une ressource retrouvée.

 

Je fais demi-tour et rentre, heureuse d’avoir su écouter ce que mon énergie du jour me disait. S’associer à ses ressentis, prendre le temps d’identifier chaque état interne, chaque modalité sensorielle (ce fameux VAKOG : Visuel/Auditif/Kinesthésique/Olfactif/Gustatif)… cela peut nous permettre de se ressourcer, se motiver, se dynamiser et s’encourager à faire quelque chose, à apprécier les plaisirs simples de la vie (qui peuvent devenir des instants fondamentaux de votre existence). Dans un moment de trouble, prendre ce temps pour vous, et rien que pour vous, peut vous permettre de prendre conscience de ce qui vous touche émotionnellement, ce qu’il se passe en vous quand vous vous sentez mal : quel sens vous bouleverse plus qu’un autre ? Dès lors que vous l’avez identifié… vous pouvez alors jouer avec les sous-modalités pour modifier votre état interne…

 

 

Vous souhaitez un petit exercice ? Alors reprenez la lecture de cet article en identifiant tous les éléments VAKOG du texte… et pour chacun d’entre eux associez-vous (ressentez pleinement les effets que cela peut susciter en vous) … ressentez … et savourez !

Écrire commentaire

Commentaires: 0