Résolutions ou Révolution ?

« Bonne année ! Bonne santé !  Et tout plein de bonnes choses hein ! »

Hé oui… nous sommes en Janvier, cela ne l’aura échappé à personne (ou alors qu’on me présente ce phénomène J ) … donc… janvier et son lot de : « rhooo j’ai trop mangé pendant les fêtes », son lot de « tiens j’ai apporté la galette »… son lot de « bon c’est décidé je fais du sport/j’arrête de fumer/ je reprendrai bien un peu de tartiflette (ah oups…) »… et son lot de « aloooorsss ??? c’est quoi tes bonnes résolutionssss ? »

Ah. Good Question… résolutions. Allez, on va faire un peu de sémantique avant de vous dire ce que je pense de ces bonnes résolutions… cherchons la définition dans le dictionnaire du mot : « résolution ».  Alors selon le Larousse, il s’agit d’un nom féminin venant du latin resolutio. Pour l’instant, tout va bien on s’instruit…

  • Fait, pour un corps, de se décomposer en ses éléments ou de passer à un autre état : Résolution de la neige en eau…. Hum bon on va éviter de se décomposer ou de passer à l’état liquide J
  • Action de résoudre un problème, une difficulté : Résolution d'une question de procédure. Ok… ça a quand même l’air d’impliquer une notion d’effort que personnellement je n’aime pas trop…
  • Acte par lequel, après réflexion, on décide volontairement d'accomplir quelque chose : Prendre la résolution de ne plus boire. Ok donc on y est… la décision d’un acte… ok…

Donc à la nouvelle année, coutume est donnée de prendre des décisions de choses à faire… qui va nous demander des efforts… voire, qui va nous mener à un état de décomposition… euh.. je sais pas pour vous mais prendre des résolutions, ça ne m’inspire pas confiance comme ça !

Le premier effet kiss kool, c’est que ça me fait penser à une liste de trucs à faire… une to do list… (qui me rappelle une blague que je vous offrirai à la fin de ce billet. … et puis ça me rappelle une chanson de la Grande Sophie aussi :

 

https://youtu.be/x0eqDt4l8Us

 

Bon okay, vous allez dire que j’y mets de la mauvaise volonté… juste parce que je suis une PLNiste et que pour tout PNListe qui se respecte, on attache une importance aux mots, qui peuvent être le reflet de maux… Alors moi, cela fait quelques années que je ne prends plus de résolutions : je me fixe des objectifs… oui ok, vous vous marrez en disant c’est pareil, tu chipotes. Soit… je chipote et ça me va de chipoter ! je vais juste vous expliquer ma façon de considérer les choses J

Les résolutions, quand on les prend, c’est un genre d’examen de bonne conscience, il y a là la question de la bonne morale qui intervient, des promesses qu’on se fait… on fait notre « wish list de notre vie idéale »… sauf que bien souvent (et là, j’assume la grosse généralisation que je fais), la résolution est prise mais sans plan d’attaque derrière (ou alors, pas forcément adapté à notre vie/envie/nos besoins/motivation etc etc etc). Du coup, on ne mesure pas les étapes par lesquelles nous allons passer pour y arriver, aucune estimation du temps que cela va prendre. On imagine tout de suite le résultat de notre « whish list »…

Exemple crétin : je décide de jouer au loto pour avoir une chance de devenir riche. Et puis, en février, après avoir dépensé une centaine d’euros pour du vent parce que oui, 100% des gens ont tenté leur chance mais qu’on ne fait jamais partie de ces 100% de gens qui ont gagné…. Et bien… on arrête en se disant que mince, on a quand même gaspillé une centaine d’euros pour rien… La résolution est caduque (au moment des crêpes en plus !)

Les choses auraient-elles été différente en se posant un objectif ? Probable… car un objectif bien formulé, est un objectif qui a été réfléchi… évalué… et soit abandonné (donc non formulé) soit adopté.

En gros, on aura pensé tout ce qui est impliqué par la détermination de l’objectif : Que veux-tu ? Est-ce que cela dépend de toi ? A quoi sauras-tu que tu as atteint ton objectif ? Qu’est-ce que ça va t’apporter d’encore plus important ? Y-a-il des inconvénients ? Qu’est-ce que tu vas / peux y perdre ? Y a t’il des obstacles ? (Qu’est ce qui t’a empêché de le faire avant ?) Quelles seront les étapes ou au moins le premier petit pas que tu vas faire pour atteindre ton objectif ? De quelle manière ?

 

Oh la la ! La prise de tête hein ? ;) Peut-être mais si je reprends mon exemple crétin : le joueur de loto, s’il maintient son souhait de jouer au loto pour devenir riche, aura évalué la fréquence à laquelle il va jouer, la mise qu’il va investir à chaque fois sans plomber son budget en cas d’échec de sa bonne étoile…

Vous commencez à saisir la nuance que je mets entre la prise de résolutions du nouvel an et la détermination d’objectif ?

Un objectif est évalué, mesuré, testé, réévalué, redéfini… et fait l’objet d’un bilan… alors oui je me suis fixée des objectifs, personnels, professionnels, certains seront remplis, d’autres me peut-être permettront de réaliser que je les avais mal mesurés ou évalués, qu’ils ne sont pas réalisables pour telle et telle raison, en tout cas dans l’espace-temps qui est le mien pour cette année 2020… Mais je ne me risque plus à risquer une mauvaise estime/image de moi parce que je n’ai pas tenu telle promesse, ou que je me dis que je n’ai pas été capable de tenir ma Whish list !

Alors… vous concernant ? Avez-vous pris des bonnes résolutions pour cette nouvelle année ?

 

On se retrouve autour d’une pile de crêpes en février pour en discuter ! (Allez, si vous avez une part de galette sous la main, mais du coup, avant le 31 janvier, ça me va aussi !) ;)

 

PS : Voilà en image la petite blague promise plus haut :

Écrire commentaire

Commentaires: 0