Le mental et le physique, le corps et l'esprit sont des jumeaux qui marchent main dans la main - Esther Johnson

Vous êtes-vous déjà trouvé.e dans une situation où la communication avec votre interlocuteur est complexe parce que tout simplement vous ne considériez pas les choses du même angle de vue ? 

La Programmation Neuro Linguistique, et plus généralement les neurosciences, nous expliquent que la manière dont nous percevons, traitons et répondons à une information est définie par un système de filtres plus ou moins nombreux, complexes et plus ou moins facilement (ou difficilement) modifiables. Pour autant un filtre est-il meilleur qu'un autre ? Si le verre contient la moitié de sa contenance, est-il à moitié plein ou à moitié vide ? Qui, de celui qui le voit à moitié plein ou à moitié vide a "raison" ? 

 

En thérapie, il existe ainsi de nombreuses approches : psychanalytique, comportementale, systémique, cognitive, énergétique, brèves, etc... 

Néanmoins, l'essentiel est-il de savoir ce quelle est la meilleure ou moins bonne approche, ou de savoir ce qui marche pour soi ? Les unes ou les autres sont elles absolument opposées ou tout bonnement complémentaires ? 

Ainsi, formée à plusieurs techniques, je vous propose de découvrir mon approche lors des accompagnements que je propose en consultations.  

L'approche du Cabinet Charles-Verdon

Mise en garde : pour les personnes voulant tout de suite des explications pratico-pratiques sans connaitre ma démarche et l'évolution suivie pour arriver à mon approche thérapeutique, vous pouvez consulter les articles du blog concernant les thérapies brèves et thérapies énergétiques. Pour autant, je trouverai dommage de passer à côté d'un chouette moment à découvrir ce qui m'a amené à la thérapeute que je suis aujourd'hui !

 

Cartésienne de prime abord, j'ai été formée aux thérapies brèves. Ces approches me donnaient la satisfaction de me fournir des outils concrets pour comprendre mes propres fonctionnements et de pouvoir ainsi les modifier. Le lien de ces outils efficaces avec les neuro-sciences ont rassuré ma quête de rationalité dans la psychologie humaine, répondant probablement à des valeurs portées par mon éducation. Pour moi, l'essentiel était de trouver une explication logique et pragmatique à ce qui pouvait se passer dans mon cerveau. Cela vous parle t-il ? Alors tant mieux, installez-vous pour lire la suite... sachez que rien n'est grave et que tout peut évoluer !

 

Je me suis appliquée ces outils à moi-même et j'ai réussi à perdre 28 kilos en décryptant mes comportements alimentaires, les mettant en lien avec les émotions que je gérais plus ou moins bien. C'est là que j'ai commencé à comprendre que le corps et le "mental" étaient vraiment liés (oui des fois, je peux être un peu lente, je le concède ! En bonne cartésienne, il me fallait des preuves empiriques pour admettre sans doute !) Ces formations m'ont fait rencontrer des personnes, plus riches et variées les unes des autres, m'ont appris à m'ouvrir, ressentir et accepter que la confusion avait des effets positifs (si, si, je vous assure...). Et un jour, vous réalisez que les picotements dans vos mains qui chauffent, on appelle ça énergie, que les ressentis désagréables que vous avez juste avant qu'un orage éclate, on appelle ça aussi énergie... et qu'avec l'énergie aussi, on peut aider à aller mieux... (vous voyez, la confusion dont je parlais ...)

C'est maintenant que je vois les cartésiens me dire que c'est bien beau mais l'énergie n'est pas palpable, alors comment fait -on pour aller mieux avec l'énergie ? Vous comprenez pourquoi j'ai dû creuser du côté des thérapies énergétiques n'est-ce pas ? 

 

Dans un premier temps, j'ai proposé ces deux axes thérapeutiques distinctement, en fonction des demandes des personnes venant me consulter, en fonction de leur sensibilité également. Cependant, cette distinction ne me satisfaisait pas, ni dans les thérapies brèves où, parfois, je trouvais qu'il y avait un manque et inversement. Il y a une logique à cette insatisfaction... comment morceler des techniques alors qu'on comprend que le corps et l'esprit ne font qu'un ? C'est là qu'intervient la notion de complémentarité. Je sais qu'il y a des pro médecine chinoise, des pro médecine occidentale... convient-il de les opposer systématiquement ou de les associer ? J'en profite pour faire un petit aparté de la plus grande importance :  un thérapeute n'est en aucun cas un médecin. Je conseille de consulter en premier lieu son médecin généraliste, son psychiatre, en fonction de la pathologie. Mon intervention pourra alors  vous apaiser, renforcer l'action d'un traitement, temporiser les effets secondaires d'un traitement lourd  ou vous aider à trouver des clés pour initier les changements souhaités par exemple. Je ne me substitue en aucun cas au corps médical. 

 

Mon premier challenge a donc été de parler d'énergie, et de proposer un soin adapté, aux plus cartésiens des personnes qui venaient au cabinet; de comparer les approches orientales et occidentales sans les opposer, d'expliquer les approches énergétiques par des éléments très concrets emprunts à la physique... Peu à peu, au fil d'une même séance, je pouvais proposer quelques techniques de thérapies brèves associées à un soin énergétique et vice versa. Ainsi, progressivement, le "métissage" thérapeutique prenait forme, alors même que sur un plan personnel, la voie des approches chamaniques venait à moi (notamment par le biais de la roue médecine Inca). 

Puis j'ai eu à réfléchir à l'accompagnement de l'arrêt du tabac. Lorsque nous parlons d'une addiction, on peut prendre le sujet d'un point de vue psychologique, somatique, physiologique,... si on ne traite qu'un axe, l'efficacité est-elle de mise ? Ainsi je me suis demandée pourquoi ne pas associer toutes ces techniques ? C'est alors que j'ai commencé à travailler à ce métissage thérapeutique, sans cesse en évolution, pour répondre à certaines problématiques. 

 

Aujourd'hui, je vis et fais évoluer ma pratique que je décris comme métissage thérapeutique, intégrant mes différentes approches et techniques, ma personnalité et mes ressentis intuitifs. 

 

Comment se déroule une séance ?

 Chaque accompagnement fait l'objet d'une première séance. Cette séance est primordiale pour faire connaissance, vous aider à formuler clairement et précisément l'objectif que vous voulez vous fixer. Cette rencontre nous permettra de définir ensemble la stratégie thérapeutique proposée. Cette séance primordiale dure entre 1h15 et 1h30. 

 

Par la suite, comptez des séances d'une heure environ qui peuvent prendre une physionomie différente d'une personne à une autre en fonction de la stratégie définie. Pour certains protocoles spécifiques pouvant être éprouvant, ou pour les personnes désirant être rassurées, une ou deux séances de sensibilisation aux techniques utilisées seront proposées afin de mieux se préparer aux effets ressentis et "crises de guérison" éventuelles